Demoiselles des lumières, une fille pour Voltaire

demoiselle_voltaire4e de couverture :

À dix-sept ans, Marie Corneille quitte Paris pour Ferney, le château du grand Voltaire. Le philosophe a décidé de l’adopter, elle, une jeune fille sans le sou et sans éducation.
Voltaire écrit, donne des bals et des représentations théâtrales. Il veut faire de Marie une demoiselle digne de sa cour et de la philosophie des Lumières : cultivée, spirituelle, gracieuse… Mais la nouvelle élève n’aime pas les tragédies et ne montre pas plus de disposition pour l’écriture que pour la danse. À moins que ce soit un beau gentilhomme qui l’invite…Marie Corneille, arrière-petite-nièce de Pierre Corneille, a réellement existé. Née dans la pauvreté, elle devint en 1760 la pupille de l’écrivain le plus connu de son temps, François-Marie Arouet, dit Voltaire..
Marie vit et entendit bien des choses dans la maison du grand homme ! À commencer par le déroulement de l’affaire Calas, cette erreur judiciaire qui bouleversa la France de 1762 à 1765, et qui incita Voltaire à faire le procès de l’Intolérance.

0 réponses

Répondre

Vous souhaitez vous joindre à la discussion ?
N'hésitez pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *